Un pôle "initiative" pour le pays. » caledocitoyens- pôle initiative

 Un pôle "initiative" pour le pays.

9/4/2009

Le pôle "Initiative" veut interpeller et re mobiliser sur la construction du pays en indiquant que la réussite du processus dépend de la qualité de la construction. L’objectif qu’il faut donc marteler est qu’il faut « créer les conditions  d’un choix politique » conscient et responsable sur l’avenir lors du référendum d’autodétermination par les citoyens prévus au plus tard en 2017.

IL y a une évidence c'est que le pays est né depuis 1999. Le pays a des institutions propres, des compétences qui se renforcent, une législation et une capacité législative propre, une fiscalité propre, un droit du travail, un système éducatif, un système de couverture social etc. Il a besoin qu’on l’assume en conséquence.

 

Le pôle "Initiative" veut s'attaquer aux chantiers innombrables qui doivent être soient poursuivies, soient ouverts et dont la situation politique en province sud n’a pas réussi à débloquer. En voici trois parmi d'autres :

 1- la question du multiculturalisme. La province sud est le lieu privilégié de confrontation psychologique et politique sur ce plan. Il s'agira de faire se rencontrer les gens, les cultures autour de deux éléments constitutifs de la citoyenneté. C’est à la fois, faire coexister d'une part la citoyenneté productrice statutairement de droits (vote, accès à l’emploi et d’autres à continuer à faire émerger) dans un débat qui doit continuer à se nourrir du fait que la Nouvelle-Calédonie est un pays sui généris, et d'autre part, des communautés aux histoires, cultures, systèmes d’organisation (surtout kanak) qui cohabitent, et qui au minimum sont autant de choses qui relèveraient du « privé » par rapport à la citoyenneté qui expriment l’appartenance individuellement au pays en dehors de l’appartenance à la communauté. Tout en sachant que le véritable défi c’est de surmonter la confrontation Kanak/non kanak, océanien/européen, métro/caldoche.

2- la question du rééquilibrage.

La décennie qui vient de s’achever marque le début du rééquilibrage nord sud et îles. Le nord et les îles doivent poursuivre en veillant à l’impact de ces mutations sur la situation locale pour en faire bénéficier le plus possible et au mieux les populations.  

Le pôle "initiative" veut s'attaquer aux déséquilibres internes à la province sud car l’avenir de l’agglomération urbaine en dépend et il n’y a pas d’autres voies qu’en tirant bénéfice des potentialités des communes de l’intérieur.

Le désenclavement, l’accès aux services publics, l’émergence d’un tissu local sont trois éléments nécessaires à la vivification des lieux de vie (tribus, villages etc.).

Le partenariat entre communes, collectivités coutumières et provinces constituent la clef d’une responsabilisation plus forte et cohérente des acteurs.

3- l’occupation et la répartition de l’espace sur les trois types de foncier (domanial, privé et coutumier) constituent une richesse pour les enfants du pays. L’accès des citoyens à chaque type de foncier est le défi de ces prochaines années. Chaque enfant doit pouvoir accéder à du foncier pour réaliser son projet de vie. Les outils juridiques, financiers, techniques existent pour permettre cet objectif.

 

Face à ces enjeux de société, face au foisonnement d’idées, de débats et d’initiatives, la tentation politique est à la surenchère politique qui se manifestent par.

-          - Des confusion entre associations, coutumiers, politiques qui brouillent la perception des avancées politiques

-          Une concurrence politique entre les partis de droite qui pour des raisons de concurrence pour le leadership à droite jouent à qui serait le meilleur défenseur de la France. Or l’Accord de Nouméa demande qu’on redéfinisse progressivement les liens entre la NC et l’Etat.

-          - Une radicalisation du côté indépendantiste sur le fait identitaire pour savoir qui est le meilleur défenseur de la lutte anticolonialiste et de la cause Kanak. Or nous sommes dans un processus de décolonisation et l’Accord de Nouméa prévoit des dispositions sur la question kanak qui n’ont pas fait l’objet de mise en œuvre en raison de blocages internes qui ont neutralisé la nécessaire modernisation du système coutumier kanak l’empêchant de continuer à assumer son rôle historique.

 

Le résultat est affligeant. Chacun essaye de trouver les moyens de continuer à exister politiquement en étant élu éclipsant en cela les questions de fond posées aujourd’hui pour réussir la phase de préparation du pays pour qu’il assume bien son choix définitif sur l’avenir.

A droite, on se regroupe coûte que coûte pour exister au nord et au sud. Dans le sud, on veut se regrouper chez les indépendantistes pour être présent dans le sud quelque soit les conditions et le ressenti du terrain.

 

S’agissant du Sud,

- chez les indépendantistes :

·         La question n’est pas de savoir comment on fait pour avoir des élus ? Pour nous, elle est de savoir comment on re mobilise l’électorat indépendantiste aux provinciales,

            - électorat qui stagne depuis 1995 à 6 500 voix pour le FLNKS et de 2500 voix indépendantistes non FLNKS.

-                      - électorat qui tend à aller voter à droite

C’est une véritable question politique car pour faire pencher la balance en faveur du transfert des 5 dernières compétences régaliennes, il faut convaincre les citoyens.

- La règle des 3/5.

·         C’est une modalité qui est devenue une fixation politique exutoire de l’insuffisance du mouvement indépendantiste. Deux évènements sont attendus sur ce plan :

-          1- la décision de transfert des compétences prévus dans les 6 mois qui suivent l’élection du nouveau congres issu des élections du 10 mai 2009 a fait l’objet d’un consensus au comité des signataires de janvier 2009. Tous les partis politiques se sont engagés à voter la décision du transfert relativisant l’importance de la règle des 3/5. Bien sûr, le vote n’est pas gagné d’avance mais, c’est aussi dans l’esprit de l’accord de veiller à ce que chacun tienne ses engagements au risque de porter atteinte à l’évolution positive du processus.

-         2- la décision de convoquer le référendum d’autodétermination. Elle appartiendra au 3/5 ème des élus du congres. Mais deux précisions sont importantes.

a)      Les élections de 2014 vise seulement à élire les élus aux provinces lesquels auront à décider de convoquer le référendum ou pas.

b)      Du point de vue indépendantiste, il a été décidé dans les accords que si la règle des 3/5 ème n’est pas obtenue entre 2009 et 2017, l’Etat dépositaire de la souveraineté par les 5 compétences régaliennes, convoquerait le référendum.

Le pôle "initiative" s'interroge donc sur les véritables motivations de ceux qui font des 3/5 l’enjeu de ces élections alors même  que l’accession à la pleine souveraineté dépend de notre capacité à convaincre sur l’intérêt de construire ensemble pour mieux assumer ensemble la destinée du pays.

 

Par ailleurs, le pôle "initiative" fustige:

-         -  l’attitude paternaliste qui continue à penser que les Kanak ne peuvent prendre des initiatives d’ouverture aux autres citoyens autour de ce projet commun.

-         - le discours qui tend à enfermer la société kanak sur elle-même alors même qu’elle est plus ouverte que jamais depuis les années 1980 et qu’elle a besoin de moderniser son mode de fonctionnement pour être mieux comprise et pour qu’elle assume bien les aspirations nouvelles de ses ressortissants.


      POUR CONCRÉTISER NOS IDÉES ET CONSTRUIRE UNE CITOYENNETÉ ET UN DESTIN COMMUN, NOUS NOUS ENGAGEONS DANS LE DÉBAT POLITIQUE POUR PROPOSER AUX CALÉDONIENS UNE VOIE FONDÉE SUR LE PARI DU CŒUR ET DE L'INTELLIGENCE. LA LISTE "OUVERTURE CITOYENNE" CONDUITE PAR LOUIS MAPOU SUIVI DE MARIE-CLAUDE TJIBAOU, DE LAURENT CHATENAY ET DE ELIE POIGOUNE SE VEUT ÊTRE PORTEUSE D'UNE VOIX CITOYENNE. LA VÔTRE.










Category : reserved to connected users | Write a comment | Print

Comments

Michel.nc, le 09-04-2009 à 20:49:37 :

belle vision

Le pôle progressiste partage pour beaucoup la même vision MAIS s'engage directement dans la campagne.
J'espère que des membres du pôle progressiste pourront participer Samedi. Pour notre part, une réunion aura lieu jeudi soir au Surf.

C MOCH, le 09-04-2009 à 16:29:49 :

Pôle de Compétitivité

Quelle serait l'entité,

- Politique,

- Administrative,

- Mixte d'Etat-Territoire 

- De collectivité térritoriale

qui prêt à proposer en NC un pôle de compétitivité au sein de l'Océanie ?

 

Cordialement,

C MOCH

| Contact author |